A propos du drapeau tricolore, le drapeau de l’Espagne et sa République. Pedro A. García Bilbao

Posted on 2013/05/01

0



A propos du drapeau tricolore, le drapeau de l’Espagne et sa République. Pedro A. García Bilbao

bandera-republicana

(Traduction Rose-Marie Serrano)

le drapeau tricolore est le drapeau de l’Espagne, non celui d’une dynastie régnante, qui supplante la nation dans ses symboles extérieurs.

2° celui de l’Espagne comme union de citoyens libres et égaux.

3° il est constitutionnel, car il a représenté un Etat constitutionnel et démocratique, il représente donc des valeurs constitutionnelles.

4° …il n’est pas en vigueur, celui qui est en vigueur c’est un autre, mais il représente des valeurs démocratiques et constitutionnelles et pour cette raison il peut ondoyer fièrement à côté de n’importe quel autre drapeau constitutionnel.

5° Ce n’est pas le drapeau d’un parti, mais celui d’une illusion partagée, celle d’une Espagne démocratique, de citoyens et de citoyennes, maîtres de leur destin, fraternelle et solidaire, où les êtres humains ne soient esclaves ni de l’argent ni de la propriété.

6° Il est fraternel avec tous les peuples, avec les autres nations, avec les citoyens de n’importe où, car étant républicain, il participe de l’idée de fraternité universelle.

7° comme représentation symbolique de la liberté et de la citoyenneté et d’un état radicalement démocratique, le drapeau Tricolore peut ondoyer fraternellement avec les autres peuples ou nations, car son idée de la citoyenneté est fraternelle et il ne nie pas l’identité des autres ni n’a besoin de cela pour s’affirmer.

8°…pour lui ont donné leur vie des centaines de milliers d’Espagnols de tous les crédos et idéologies démocratiques, car ses couleurs protègent tous les rêves et illusions de fraternité, il rassemble tout le monde, il protège tout le monde, même ceux qui le nient, car c’est là la grandeur de l’idée républicaine.

9° il est l’expression d’un désir de liberté, d’égalité et de fraternité qui reste vivant en notre peuple, c’est pourquoi il est attaqué, nié, négligé, minimisé, c’est pourquoi on continue à attaquer la mémoire de la Deuxième République, c’est pourquoi nous le défendons et nous le portons avec fierté.

10° Les drapeaux rouges et noirs, emblèmes de la solidarité ouvrière et du progrès de l’humanité sont pleinement compatibles avec lui, et s’ils ne le sont pas c’est que quelque chose va mal.

11° Comme drapeau d’un Etat il ne peut être le patrimoine exclusif d’aucune force privée ou particulière, politique, sociale, citoyenne, mais comme représentation de certaines valeurs il peut et doit être montré symboliquement, car c’est un élément d’union par-dessus les sigles ou différences.

12° l’emblème constitutionnel de la République n’inclut pas de référence à la monarchie, n’a pas de couronne, ni d’icône de la dynastie (ne porte pas les fleurs de lys) ni ne représente de territoire soumis comme le fait l’emblème monarchique, mais représente les peuples qui luttèrent pour leurs libertés, c’est le sens de cette petite forteresse (aussi appelée « couronne murale ») qui se trouve au-dessus de l’emblème et qui représente les murailles des cités qui luttèrent pour leurs libertés face au despotisme royal. Cette référence à la lutte historique pour les libertés, ajoutée à la frange mauve qui depuis le XIXème siècle est interprétée comme le symbole de la résistance au pouvoir royal et des libertés citoyennes, constitue un ensemble symbolique complet.

13° La République que représente le drapeau Tricolore n’est pas une république quelconque, mais la république « républicaine », celle qui est démocratique et qui défend le bien commun et la fraternité, la république de tous les travailleurs organisés dans un régime de liberté et de justice que mentionnait la Constitution de 1931 qui ne fut jamais abrogée légalement.

14°…ceux qui considèrent que le Drapeau de la République est seulement valable pour les rues et des manifestations ou pour des actes dans des cimetières et ne voient pas opportun de la défendre et de défendre ses valeurs dans les institutions démocratiques, sont en réalité en train de manipuler son usage pour tromper les consciences.

15°…faire ondoyer le drapeau implique une responsabilité car cela implique de porter « la voix  de la République » là où nous soyons, dans la rue, dans les actes publics, au Parlement, dans les mairies, partout mais cela n’est possible que s’il ondoie dans nos cœurs, ce qui donne de la valeur au drapeau ce ne sont pas ses couleurs, mais la conduite vertueuse de ceux qui le portent.

16°…le drapeau de la République est un chiffon de plus comme tous les autres drapeaux, mais c’est un chiffon de plus qui représente les illusions d’un peuple, ce n’est pas un cri servile ni une preuve de soumission, c’est une embrassade fraternelle et une promesse d’un monde meilleur et plus digne.

17°…le drapeau de la République espagnole est le drapeau d’un pays, l’Espagne, qui fut assassiné et qui est toujours aux mains de ses bourreaux, c’est pourquoi ceux qui diront défendre la république mais oublieront la mémoire, la douloureuse réalité de l’impunité du franquisme ou les centaines de milliers de victimes qui sont toujours dans des fossés et dans des fosses pendant que les auteurs de génocides donnent leur nom à des rues, places ou institutions de l’Etat, en réalité ce sont des complices de ces crimes.

18°…pour les républicains une nation ne peut être comprise sans les personnes qui l’habitent, la nôtre est une nation de citoyens, sans citoyens il n’existe pas de nation, sans liberté il n’existe pas de citoyenneté et il n’y a pas de liberté quand seuls l’argent et la propriété dominent. C’est pourquoi la République est indispensable pour vaincre les marchés et le libéralisme, c’est pourquoi la République du Peuple, des citoyens, du bien commun, est l’ennemi à abattre que s’est fixé le capitalisme actuel ; ils veulent nier son idéal, son existence, l’effacer de l’esprit des gens. La République est le champion des simples et des humbles face aux arrogants et aux puissants. C’est pourquoi le républicanisme est l’ennemi mortel du libéralisme, car celui-ci nie la fraternité et justifie les puissants.

C’est pourquoi la République du peuple est la garantie de la liberté. C’est pourquoi la République est la seule qui peut vaincre les marchés.

19° pour tout cela, le drapeau de la République a sa place dans les rues et les places, sur les larges avenues le long desquelles le peuple célèbrera un jour sa victoire, parce que le drapeau de la République est la promesse de ce triomphe. Nous le verrons ondoyer sur le Parlement, sur la Cibeles, sur la Puerta del Sol, comme il ondoie toujours dans les cœurs de milliers d’Espagnols qui ne se sont jamais rendus, et ce jour-là nous aurons récupéré notre pays, notre avenir, notre souveraineté, la richesse ne sera pas autre chose que le résultat du travail honnête de tout un chacun et les droits et les libertés de tous seront garantis.

20° Quand vous porterez ou montrerez le drapeau tricolore rappelez-vous ces mots, qui ne sont pas les miens, mais que j’ai appris de mes ancêtres et que j’essaie d’honorer chaque jour de ma vie. Porter le drapeau tricolore est un engagement moral de première importance. Etes-vous prêts à le défendre avec tout ce que cela implique ? Lisez en public ces points. Diffusez-les. Regardez dans vos cœurs.